link2fleet : Quasiment plus de voyages et la majorité des voitures stationnées devant chez elles, cela ressemble à un scénario catastrophe pour une société comme la vôtre ?

Bruno de Thibault : La Covid19 a principalement eu un impact sur l’activité ‘Assistance et Assurance Voyage’ de Touring. À court terme, on s’attend à une réouverture progressive des frontières entre le 15 et 30 juin. Néanmoins, le nombre de familles qui partira cet été à l’étranger restera limité. On s’attend surtout à des voyages en voiture vers nos pays voisins. Cela permettra de relancer notre activité commerciale pour l’assistance à l’étranger qui pour l’instant est à l’arrêt.

En ce qui concerne l’activité ‘Dépannage Voiture’, elle a aussi été impactée. On a connu, durant la période de confinement, une baisse de volumétrie de 30% par rapport à la normale. Depuis la phase 1B du déconfinement, on constate une augmentation du nombre d’interventions. Principalement pour des problèmes de batterie. Depuis le 18 mai, nous n’enregistrons plus qu’une baisse de 10% du nombre d’interventions par rapport au niveau de l’année dernière .

l2f : Avez-vous pris des mesures spéciales durant cette crise ?

BDT : Tout a été fait pour préserver la sécurité de nos collaborateurs. Télétravail pour les collaborateurs et matériel de protection pour tous nos patrouilleurs sur la route. Touring a aussi voulu exprimer sa solidarité envers les victimes, d’une part, mais surtout envers les personnes qui se battent au front et qui s’exposent au virus sur leur lieu de travail. C’est pourquoi, dès le 19 mars, Touring a mis en place un numéro d’appel gratuit (0800 24 0 24) dédié exclusivement au personnel soignant afin d’offrir un dépannage gratuit et un service prioritaire à tous ceux qui soignent les personnes contaminées. Plus de 500 infirmiers ou médecins ont déjà pu profiter de ce service gratuit.

l2f : Tous les experts s’accordent à dire que rien ne sera plus jamais comme avant sur le terrain de la mobilité, quelle est votre vision ?

BDT : En ce qui concerne le secteur aérien, le retour à la normale n’est pas prévu avant 2023, mais le Belge a l’amour des voyages inscrit dans son ADN et il continuera à bouger, d’une autre façon sûrement. Les voyages en Europe et en voiture vont, dans les prochaines années, représenter un plus grand volume. En Belgique, la méfiance pour les transports en commun (contacts avec d’autres voyageurs) va favoriser les déplacements en voitures individuelles, le covoiturage ou l’utilisation du vélo. Ce sont évidemment des opportunités pour une société comme Touring qui propose une assurance et une assistance pour tous ces modes de transport.