En quelques tableaux synthétiques, voici les chiffres marquants qui donnent les tendances d’un marché de plus en plus important pour les constructeurs.

Voici une photographie du marché global de l’utilitaire léger. 745.000 VUL jusqu’à 3,5t sont enregistrés en Belgique pour 5.750.000 voitures particulières. La part du leasing dans le marché du VUL représente actuellement 5,6% soit 42.000 véhicules.

 

À la fin du mois d’octobre 2018, près de 67.000 véhicules utilitaires légers neufs ont été immatriculés, et ce depuis le 1erjanvier. Le record de 76.397 de 2017 ne tient donc plus qu’à un fil et 2018 devrait à nouveau être considérée comme une année record.

Le marché de l’occasion se porte également à merveille comme en témoigne ce graphique. On pointe notamment, qu’en Flandre et en Wallonie, on immatricule plus de véhicules utilitaires légers d’occasions que de neufs. La tendance inverse est constatée à Bruxelles.

En 2017, l’ensemble du parc des VUL atteignait 10% de parts de marché du parc roulant total en Belgique. Ce chiffre devrait encore légèrement progresser en 2018 au vu de la tendance constatée sur les 10 premiers mois.

Voici le classement par marques où l’on constate que les constructeurs français Renault et Peugeot squattent les deux premières positions. Ford les talonne de très peu et occupe la 3emarche sur le podium. C’est de nouveau une marque hexagonale, Citroën en l’occurrence, qui occupe la 4eplace.

(Chiffres au 31/10/2018)