Outre les offres des constructeurs automobiles, celles des sociétés de leasing, voir les collaborations entre sociétés de leasing et grande enseigne (Gamma, Carrefour, Media Markt), voici maintenant une nouvelle forme de collaboration dans le domaine du private lease. L’assureur Baloise Insurance propose donc la location longue durée de véhicules à des particuliers grâce à un partenariat avec ALD Automotive.

Le concept reste le même: en échange d’un montant mensuel fixe, vous disposez d’une voiture en location avec tous les services inhérents, excepté le carburant et les amendes.

“En tant qu’assureur, nous remarquons que le monde de la mobilité est en train d’évoluer profondément. Les gens veulent qu’on s’occupe d’eux, surtout lorsqu’ils doivent faire face à des dégâts. Mais nous souhaitons également veiller au confort et à la tranquillité d’esprit de nos clients. Avec notre offre Safe Lease, vous pouvez louer une voiture sur une période de deux à quatre ans et sont inclus tous les coûts, excepté les frais de carburant et les amendes. L’assurance aussi, évidemment. De plus, vous bénéficiez d’une réduction beaucoup plus élevé que celle que vous pouvez obtenir si vous achetez une voiture à titre privé. De plus, vous n’avez pas à mettre le prix d’achat sur la table en une fois et vous êtes couvert contre les coûts imprévus tels que les réparations ou les pièces de rechange. Vous savez chaque mois exactement ce que le véhicule vous coûte. Un autre avantage: puisque tout passe par le courtier, vous recevez des conseils supplémentaires lors de la conclusion du contrat et un service personnalisé en cas de dommages”, indique Noël Pauwels, Gedelegeerd Bestuurder Baloise Insurance.

Miel Horsten, CEO d’ALD Automotive Belgique embraye: “en 20 ans dans le secteur de l’industrie automobile, je n’ai jamais vu un produit avec une telle croissance. Alors qu’avant, on voulait absolument posséder une voiture, aujourd’hui, les gens sont plutôt intéressés par l’usage. Mais contrairement à l’autopartage, celle-ci doit toujours se trouver devant la maison. A l’heure actuelle, ce sont surtout les jeunes qui sont intéressés: ils n’ont pas besoin d’un capital de départ et ne doivent pas s’acquitter de la taxe de mise en circulation ou des assurances. On remarque aussi un intérêt très marqué chez les plus de 50 ans et qui disposent de revenus plus élevés, le choix personnel devenant aussi plus important. Je pense par exemple à un travailleur qui a toujours bénéficié d’une voiture de société et qui part à la pension. Mais cela peut aussi être une alternative pour les gens qui doivent contracter un crédit pour acheter une voiture”.