Le marché total des véhicules personnels (excepté les utilitaires) gravite autour des 6 millions. Le nombre de véhicules immatriculés au nom de détenteurs d’un registre de commerce a grimpé à 1.250.185 unités.

Cela signifie une progression de 2,5 % par rapport à 2018. Parmi cette frange de véhicules, 660.000 peuvent être considérés comme des voitures de société. Le nombre de voitures enregistrées au nom d’une société de leasing ou de renting a grimpé à 420.000 unités soit une progression de 4 % par rapport à l’année dernière. Si le leasing gagne encore du terrain par rapport à l’achat sur fonds propres, c’est principalement dû au fait que les entreprises cherchent la sécurité au niveau des valeurs résiduelles et ne souhaitent pas prendre elles-mêmes ce risque.

Le marché du véhicule utilitaire léger se trouve dans une courbe de croissance impressionnante. En 2018, le nombre d’immatriculations frôlait les 80.000 soit plus du double qu’il y a 20 ans.

L’éclosion du commerce par internet où de nombreux LCV sont sollicités pour assurer la livraison des colis n’est certainement pas étrangère au phénomène. Sur les 10 premiers mois de l’année 2019, ce sont plus de 37.000 utilitaires légers qui ont été immatriculés en Belgique par les sociétés de leasing long terme et court terme. Soit une progression de 5 % par rapport à la même période l’an dernier.

Evolution du marché fleet (leasing et court-terme)

Malgré les incertitudes qui planent sur le secteur en matière de fiscalité et les nombreux effets d’annonce à l’encontre des véhicules de société, le secteur continue à afficher une solide santé. La croissance est toujours au rendez-vous comme en témoigne l’augmentation de 4 % par rapport à 2018 pour les voitures personnelles et le saut de 5 % enregistré au niveau des utilitaires légers.

Découvrez notre baromètre complet dans la prochaine édition du magazine link2fleet à paraitre dans quelques jours.