La flotte de Billy Bike s’agrandit pour la première fois depuis la fin de la phase de test de la plateforme, début 2019. Avec 150 nouveaux vélos partagés, Billy Bike double son offre d’un seul coup. Les nouveaux vélos ont été distribués dans tout Bruxelles ces dernières semaines, et sont maintenant disponibles pour les utilisateurs de Billy dans la ville. Les 150 vélos comportent également une série de modifications qui les rendent encore plus accessibles et durables.

« Le vélo partagé ultime »

Les nouveaux vélos sont plus petits et plus légers, en partie pour faciliter leur utilisation par les femmes – généralement sous-représentées parmi les cyclistes de Bruxelles. Les vélos sont également équipés d’une nouvelle selle réglable d’une seule main, ce qui n’est pas un luxe superflu puisque chaque vélo Billy est utilisé par des dizaines de personnes chaque jour. Une autre nouveauté est l’ajout de deux freins à main sur le guidon, qui remplacent le frein à rétropédalage du premier modèle.

De plus, les nouveaux vélos ont été construits de manière modulaire, ce qui facilite à long terme les réparations, le remplacement ou l’ajout de pièces. Cela rend les vélos encore plus durables qu’auparavant. Par ailleurs, la plateforme n’utilise que de l’énergie verte pour recharger ses batteries.

« Pour le renouvellement de notre vélo, nous avons écouté attentivement l’avis des Bruxellois », explique Pierre de Schaetzen. « Le frein à rétropédalage du premier Billy Bike, par exemple, a semé la confusion chez beaucoup de cyclistes, c’est pourquoi nous avons décidé de passer au freinage à main. Nous sommes convaincus que le Billy Bike est le vélo électrique par excellence, et nous sommes fiers de pouvoir le concevoir avec nos utilisateurs. »

Le crowdsourcing

Actuellement, les vélos en stationnement libre de Billy Bike se trouvent dans les communes de Bruxelles, Ixelles, Etterbeek et Saint-Gilles. Billy Bike souhaite continuer à élargir sa flotte de vélos dans les semaines à venir et s’étendra bientôt dans d’autres communes de Bruxelles. A cette fin, elle a lancé une campagne de crowdsourcing avec ses utilisateurs via les réseaux sociaux.

« De cette manière, nous voulons savoir où le besoin de vélos électriques partagés est le plus important à Bruxelles », explique Pierre de Schaetzen. « Nous savons que beaucoup de gens, comme nous, sont impatients de voir le Billy Bike apparaître dans d’autres communes de Bruxelles. C’est pourquoi nous invitons tout le monde à nous faire savoir où ils veulent voir les vélos Billy Bike arriver. Où que tu vives, Billy Bike est là pour toi. »