En lançant Mobeflex, Bridgestone propose une formule d’abonnement innovante qui couvre d’emblée tous les coûts, tout en minimisant l’investissement de base. À partir de 59 € par mois, les clients Mobeflex peuvent en effet choisir un vélo électrique parmi une sélection de vélos de course, de vélos cargo, de VTT et de vélos de ville haut de gamme.

« L’approche de Bridgestone est celle d’un spécialiste international des solutions de mobilité. Nous ne nous arrêtons dès lors pas aux formules classiques. Les consommateurs sont à la recherche d’alternatives structurelles pour assurer leur mobilité. Notre but est de leur donner un coup de pouce en leur proposant une offre diversifiée, qui englobe naturellement les vélos électriques », explique Bert Vanneste, Head of Bicycle Solutions chez Bridgestone.

Selon une enquête réalisée à l’occasion de l’initiative Velofollies, plus tôt cette année, les ventes de vélos en Belgique se chiffrent à pas moins de 470 000 unités en 2019, dont près de la moitié étaient des vélos électriques. Une part de marché en plein essor depuis quelques années déjà : en 2015, ce pourcentage ne s’élevait qu’à 31 %. Les acheteurs de vélos électriques sont essentiellement des personnes de quarante ans et plus.

La densification du trafic sur nos routes pousse de plus en plus de personnes à faire le choix du vélo électrique, du moins si la distance entre le domicile et le lieu de travail permet de se déplacer confortablement à vélo.  

Le consommateur réfléchit pourtant longuement avant d’investir : le prix d’un vélo haut de gamme a tôt fait d’atteindre 2 500 euros. Qu’en est-il en cas de vol ? Et comment organiser les entretiens ? Un vélo électrique ne se contente pas d’un petit huilage de chaîne de temps à autre. Il va de soi que le consommateur s’attend, pour un tel montant, à un produit de qualité. Mais qu’est-ce qu’un vélo électrique de qualité ? Et à quelle vitesse la technologie évolue-t-elle ?

Grâce à Bridgestone, le consommateur peut louer le vélo électrique de son choix pour une période de 6 à 36 mois. Le forfait mensuel comprend tout : la location du vélo, les entretiens, l’assistance-dépannage et une garantie contre le vol et les accidents. « Mobeflex, c’est la simplicité même : en échange d’une cotisation mensuelle, le consommateur bénéficie de tout le confort souhaité sans consentir lui-même un lourd investissement pour le vélo, les assurances, l’assistance-dépannage ou l’entretien annuel. Les frais d’entretien, d’assurance et d’assistance représentent en effet, à eux seuls, en moyenne 400 euros par an. Le consommateur a, qui plus est, le loisir de modifier son abonnement à tout moment. »

Bridgestone entend ainsi fluidifier la mobilité urbaine et cible, dans un premier temps, des villes comme Anvers, Bruxelles, Gand, Bruges, Hasselt, Malines ou Liège.

Bridgestone propose des vélos électriques à la location par le biais d’un réseau toujours plus dense de vélocistes indépendants dans tout le pays.