Il y a maintenant 5 ans que les boissons chaudes ont été ajoutées à l’assortiment sous la marque ‘Chaqwa’ – ‘Le secret du bon café’ – et qu’un département distinct a été créé à cet effet. Jean-François Leloup est responsable de ce département. A partir du 1er juillet de cette année, ce département va encore être élargi car Coca-Cola a racheté une seconde marque de café, ‘Costa’.

Jean-François Leloup : « Au sein de la division des boissons chaudes, une branche spécifique est dédiée à la fourniture d’un service complet aux clients, qui comprend le remplissage des distributeurs automatiques, ainsi que leur nettoyage et leur entretien afin qu’ils soient toujours prêts pour les utilisateurs. Alors que le département des boissons non alcoolisées utilise des camions ainsi que de très gros camions, notre branche est en mesure d’assurer le service avec des véhicules plus petits. Les camionnettes sont également moins problématiques pour recruter des employés possédant le permis de conduire approprié et elles génèrent moins d’émissions. »

Au total, le parc automobile compte 30 camionnettes.

 

Renouvellement et verdissement

Opel Vivaro-e

Le plus récent renouvellement de la flotte utilitaire comptait 19 véhicules. Jean-François Leloup : « Ce renouvellement important de notre flotte a également été mis à profit pour effectuer la transition vers la conduite électrique. Au final, seuls 2 Opel Vivaro-e (75kWh) électriques 3 places ont été commandés en plus de 17 Opel Vivaro à moteur thermique. »

Les camionnettes quittent le domicile du travailleur le matin et circulent toute la journée vers les clients. Elles parcourent en moyenne 100 km/jour. Les travailleurs débutent leur journée très tôt en matinée.

« L’étude préalable était très délicate parce qu’il y a très peu de modèles comparables disponibles et que l’expérience avec des camionnettes électriques est encore très limitée, avoue Jean-François Leloup. La recharge à domicile par les employés était une nécessité et est immédiatement devenue une limite, car tout le monde ne dispose pas d’une pièce fermée ou d’un garage avec un raccordement électrique d’une puissance suffisante. »

Avant de passer commande, il a donc été demandé aux employés s’ils souhaitent conduire en électrique. 8 sur 30 ont répondu positivement, mais la vérification de la capacité de recharge à leur domicile a encore réduit leur nombre. Un audit supplémentaire permettra de déterminer quelle solution de charge sera finalement installée.

Des tests avec des utilitaires vides et chargés ont été effectués, ce qui a mis en lumière que le chargement avait un impact important sur l’autonomie du véhicule. Jean-François Leloup : « L’autonomie a été affectée très négative, particulièrement sur les véhicules fortement chargés et circulant principalement sur autoroutes. Nous avons donc dû faire très attention à ce que le circuit client de l’utilisateur corresponde à cette situation. Qu’en est-il de l’hiver, lorsque les basses températures, en plus de la charge, font chuter l’autonomie encore plus, peut-être en dessous de la limite de ce qui est nécessaire au minimum/jour ? »

Un autre obstacle inattendu est venu de nos clients. Nombre d’entre-eux ne souhaitent pas que les camionnettes électriques de leurs fournisseurs chargent lorsqu’ils sont sur leur site. Jean-François Leloup : « Certains autorisent la recharge électrique comme une forme de dépannage, d’autres ne l’autoriseront que si la consommation électrique est recalculée. Nous ne pouvons pas compter sur la bonne volonté de nos clients et devons nous occuper de la tarification de manière autonome”.

Pour l’Opel Vivaro-e électrique, un contrat de location complète d’une durée de 4 ans a été conclu avec Arval. “Nous allons maintenant acquérir une grande expérience de première main avec les e-camionnettes”, poursuit Jean-François Leloup. “Par exemple, nous sommes curieux de connaître les performances restantes de la batterie après 4 ans. L’objectif est d’atteindre la neutralité en CO2 d’ici 2030, ce qui met en avant le choix des camionnettes électriques, mais il y a aussi l’utilisation pratique, avec une grande autonomie souhaitée. L’intention n’est certainement pas d’imposer à nos utilisateurs des problèmes supplémentaires en raison de leur choix pour la conduite électronique.