Les aspirations en matière d’énergie durable de BMW cadrent dans la stratégie ‘Green Building’ déclinée fin 2018. Entretemps, notre pays compte déjà cinq concessions qui répondent à ces conditions: BMW Van den Broeck, BMW Gregoir Dendermonde, BMW Ottevaere, MINI Gent Store by Bilia Verstraeten et MINI Dejonckheere. BMW Group Belux
veut accélérer via un achat groupé de panneaux solaires l’adoption par ses concessions de l’énergie durable.

Monitoring énergétique obligatoire
Outre sa gamme de (provisoirement) 10 modèles partiellement ou totalement électrifiés (BEV et PHEV), BMW veut limiter l’impact énergétique de ses concessions locales en les équipant d’électricité produite de façon durable.Les concessions BMW et MINI qui ont un projet de construction en cours ou réalisé récemment doivent respecter les normes de ‘Green Building’, au niveau de l’efficacité énergétique, de l’optimisation du concept de distribution d’eau et des projets de construction peu énergivores.Les concessions existantes doivent optimaliser et gérer leur consommation d’énergie via un monitoring énergétique qu’il est obligatoire d’installer.

10.305.304 kilomètres électriques théoriques
Avec l’achat groupé de panneaux solaires pour ses concessions, BMW Group Belux espère équiper plus rapidement son réseau en énergie alternative. Aujourd’hui, il apparaît que 24 des 71 concessions BMW ont installé des panneaux solaires ou l’auront fait d’ici la fin de l’année. Pour alimenter dans les meilleures conditions les 47 implantations restantes en énergie alternative, Econ a mené des études de faisabilité et lancé des appels d’offres pour l’achat groupé de panneaux solaires. (Encon est un bureau indépendant spécialisé dans les économies d’énergie, l’efficacité énergétique et l’énergie renouvelable pour les entreprises industrielles). Quatorze concessionnaires BMW indépendants ont pris l’engagement de participer à l’achat groupé. L’installation de ces panneaux solaires – puissance totale installée de 1,5 MegaWatt crête – est entretemps achevée.


Le bénéfice énergétique brut estimé s’élève à 1.350.000 kWh, ce qui suffirait en théorie à parcourir 10.305.304 kilomètres en mode électrique avec une BMW i3 (13,1kWh de consommation normalisée). Il s’agit bien sûr d’une estimation théorique. Parce que il est peu ou même pas du tout tenu compte des pertes d’énergie -toujours sous-évaluées voire même ignorées-générées par la conversion-redressage et l’énergie (rarement ou jamais portée en compte) qui est réellement nécessaire pour stocker une quantité d’énergie électrique dans une batterie de voiture. Il n’a pas davantage été tenu compte des inconvénients générés par la “pollution du réseau (“faiblesse du réseau” serait un terme plus approprié) parce que le réseau n’est plus capable, pendant les périodes de pointe, d’absorber le rendement solaire injecté. Après quoi les transformateurs (suite à une surtension du réseau) débloquent provisoirement et qu’une partie de ce rendement solaire estimé n’arrive pas à être injecté dans le réseau.