Comment a été mise en place la collaboration entre la Croix-Rouge de Flandre et Renault Kerremans à Lier ?

Une étude de marché approfondie menée par Renault Kerremans Lier a montré dès 2015 qu’il existait une forte demande de solutions de remplacement pour les fournisseurs existants en ce qui concerne la conversion de véhicules en ambulances. Le garage jouait un rôle important dans ce domaine. Après de nombreuses réunions, des explications techniques et des essais routiers, la Croix-Rouge de Flandre a décidé de s’engager avec Renault Kerremans Lier. Elle ne s’était toutefois pas engagée sur le nombre total de véhicules en raison du fait que les sections locales ont le libre choix d’opter pour des nouveaux modèles ou pour des occasions, sans directives au niveau de la marque ou du modèle.

Combien de véhicules la Croix-Rouge de Flandre va-t-elle intégérer ou remplacer dans son parc de véhicules de soins?

La Croix-Rouge de Flandre dispose aujourd’hui d’un parc d’ambulances de 150 véhicules, utilisés en cas de catastrophe, pour les premiers soins ou pour assurer la sécurité sur des événements. Le but est d’en remplacer 4 à 5 chaque année. Pour les commandes passées à Lier, Renault utilise le dernier modèle de sa gamme, le Renault Master L2H2. Les deux premiers véhicules sont dédiés aux zones de Leuven et Opwijk. Les deux suivants sont actuellement en cours d’adaptation. La Croix-Rouge de Flandre espère évidemment continuer sur cette lancée.

L’expérience du français Gruau a-t-elle été utilisée pour garantir le résultat actuel?

En France, la firme Gruau est leader de marché avec une capacité annuelle de 50.000 véhicules à adapter pour des demandes ou commandes spécifiques. Avec 125 années d’expérience et 1200 collaborateurs, Gruau est reconnu comme le plus important carrossier/transformateur de toute l’Europe. En tant que dealer reconnu des marques Renault et Dacia, Renault Lier est capable d’offrir un ‘one-stop’ service, où le client n’est pas obligé de faire appel à des société d’aménagement pour effectuer les éventuels travaux d’entretien ou de réparation. Les techniciens internes peuvent également vérifier la conversion pour détecter d’éventuels défauts lors de la maintenance. En plus des cours de formation sur la marque Renault, des conseils spécifiques et une formation continue pour l’aménagement sont également donnés.

Quelles innovations offrent ces nouveaux véhicules de secours?

Le confort est le mot clé tant pour les patients, les infirmiers que les conducteurs. Les véhicules sont équipés avec les installations les plus modernes : des brancards de dernière génération aux suspensions spéciales qui a pour but d’optimiser le transfert de ou vers l’hôpital. Cette nouvelle génération d’ambulances a été transformée avec des éléments en polyester ou ABS pour rendre le nettoyage et la désinfection plus facile et afin d’éviter les infections croisées entre les patients transportés. La température à l’intérieur de l’ambulance est adaptable en fonction des besoins du patient. Pratique pour les infirmiers : les nouvelles ambulances disposent de 2 portes latérales, qui rend plus rapidement accessible les appareils médicaux pour les infirmiers. Une autre amélioration notable est le poids du véhicule. Le poids léger du Renault Master en comparaison avec les anciens véhicules a été un critère important dans le choix du modèle et signifie que les conducteurs avec un permis B peuvent également conduire le véhicule. Le Renault Master L2H2 est, en plus, optimalisé pour les transformations en ambulances. Il dispose d’une traction avant, ce qui permet que le seuil de chargement arrière soit très bas par rapport à d’autres véhicules. Les volontaires peuvent donc plus facilement faire entrer et sortir les patients du véhicule.

Comment cela se passe-t-il au niveau des aspects sécurité ?

Les ambulances répondent aux nouvelles normes européennes (EN1789), dont le crashtest 10G qui garantit à tout moment la sécurité et l’intégrité du patient.

Que signifie cette collaboration pour Renault ?

En tant que constructeur de véhicules, Renault se félicite de telles initiatives – élaborées par le garage Kerremans. Dans ce segment, Renault n’était que partiellement présent en Belgique. Avec cette action, la marque reprend une partie du marché et renforce ainsi sa position.