Celui qui pense que le temps des nouvelles marques automobiles est révolu va devoir revoir son opinion. Ce X55 est un produit de la marque chinoise encore peu connue BAIC et se trouve depuis peu dans les showrooms.

Les spectateurs regardent encore avec étonnement l’emblème de la marque BAIC. Avec la grille de calandre plutôt imposante et résistante, c’est ce qui frappe le plus sur le X55. Le design général ne dérange personne, mais le X55 ne repousse pas non plus les limites stylistiques. Avec sa longueur de 4,4 mètres, ce SUV a la taille d’une voiture de milieu de gamme.

Mitsubishi et Mercedes

Le X55 utilise un châssis inspiré de Mercedes et sous son capot se trouve un turbocompresseur transversal 1,5 litre essence d’origine Mitsubishi. Tout cela inspire confiance, surtout quand on sait que le X55 est garanti 5 ans sans limitation de kilométrage. L’importateur belge a décidé de ne pas seulement commercialiser le X55 en essence chez nous, mais aussi dans ses variantes LPG ou CNG. De quoi réduire le coût au kilomètre. Il n’y aura par contre pas de diesel. On ne parle pas non plus de niveau d’équipement ou d’une liste d’options. Le 1.5 avec boîte manuelle à 6 rapports reçoit déjà une belle liste d’équipements de base. Si vous optez pour la version CVT, comme notre voiture d’essai, le niveau d’équipements est encore élargi avec notamment le toit panoramique, des sièges en cuir, un cruise control et des feux intégralement à LED.

Propre et spacieux

Le X55 affiche un intérieur soigné, un écran tactile central de 9’’ et un volant multifonctions. Les commandes et boutons sont disposés de manière logique et ont un toucher de haute qualité. L’intérieur est principalement revêtu de plastique, mais une texture soignée et variée le dissimule habilement.

Par rapport à ses dimensions extérieures, l’intérieur est spacieux. A l’arrière aussi, les passagers sont choyés. Le X55 peut être considéré comme un cinq places, à condition que le passager du milieu sur la banquette arrière ne soit pas trop grand. Le coffre affiche un grand volume et sur les versions à gaz, le réservoir supplémentaire est placé sous le fond amovible du coffre.

Confort

À l’arrière, la suspension est équipée d’un habile multiplicateur. Le focus a été principalement mis sur le confort et non sur la sportivité. La suspension est trop molle et la direction semble un peu trop artificielle et légère sans générer beaucoup de réactions. Le moteur de 136 ch offre des prestations acceptables. En combinaison avec le CVT, le X55 est davantage un cruiser qu’un cracker, c’est certain. Lors d’une forte accélération, on observe un effet typique de CVT où le moteur monte à un régime plus élevé sans augmenter l’accélération en conséquence.

Bilan fleet

Les atouts majeurs de ce X55 sont son très large équipement de base, son intérieur spacieux, ses 5 ans de garantie, sans oublier son prix réduit. En essence, comptez seulement 19.990 euros. La version CNG avec boite CVT coûte 27.680 euros. En raison de la boite CVT, le moteur monte désagréablement à haut régime tout en accélérant fortement. Bien sûr, BAIC doit encore commencer au bas de l’échelle dans le secteur des flottes, mais les marques japonaises, puis coréennes, l’ont fait avec succès.

Fiche technique

BAIC X55 cvt/cng

Informations techniques  
Carburant Essence + cng
Puissance 100 kW/136 ch
Couple maximum 210 Nm @ 4.000 t/m
Poids à vide 1.870 kg
Volume de coffre Inconnu
Volume du réservoir 12,5 kg cng
Consommation moyenne 5,3 kg/100 km
Taux de CO2 143 g/km
Vitesse maximum 175 km/h
Cylindrée 1.498 cc
INFORMATIONS DE GESTION
Prix de base HTVA 22.876,00 €
Prix de base TVAC 27.680,00 €
Puissance fiscale 8 CV
TMC (Bruxelles, Wallonie, Leasing) 495,00 €
BIV (Flandre) 690,27 €
Taxe de roulage (Bruxelles, Wallonie) 244,20 €
Taxe de roulage (Flandre) 224,04 €
Déductibilité fiscale 75 %
ATN employeur 2.064,13 €/an
Dépenses rejettées 350,90 €/an
Cotisation CO2 56,56 €