Stephan Atsou, Sales & Marketing Manager chez Powerdale, a mis en lumière la gestion du changement dans le projet de transition vers la conduite électrique. Un sondage réalisé auprès des participants a indiqué que les voitures diesel représentent toujours 50 %, les moteurs à essence 26 %, suivis par les hybrides rechargeables avec 12 % et 6 % pour les VE complets. Il y a donc encore beaucoup de changements à venir, avec deux grands défis à relever, selon Stephan Atsou :

  • Comprendre l’innovation pour éviter le risque de retomber dans les vieilles habitudes. Une formation et des informations supplémentaires sont nécessaires pour comprendre la technologie qui se cache derrière la conduite électrique.
  • Garder sous contrôle les facteurs de succès: cela s’applique au facteur technologique qui a une grande part dans l’électrification de la flotte, ainsi qu’à la connaissance du marché avec une attention particulière à la courbe d’adoption parmi les utilisateurs (seulement 2,5% sont des innovateurs ; 16% sont des descendants ; 34% + 34% sont des “early & late majority”).

Thierry Devresse, fondateur de “My Mobility Budget Butler” (MMBB), a plaidé en faveur du budget (fédéral) de mobilité afin de répondre au mieux aux besoins actuels des employés en matière de mobilité : “Il offre une personnalisation maximale avec un maximum d’options de mobilité aux meilleurs avantages fiscaux, se traduit par une empreinte écologique minimale et est neutre sur le plan budgétaire pour l’employeur”.

  • L’introduction du budget (fédéral) de mobilité nécessite une feuille de route qui détermine ce qui est inclus et quand, avec une communication claire à tous les employés
  • Déterminez vous-même le TCO actuel, car il est différent pour chaque entreprise.
  • Décidez ce qui doit être implémenter, là où une plus grande flexibilité augmente les chances de succès

L’évolution d’une car-policy vers une e-car policy & mobility policy était le thème que Farrah Pedrido, Sales manager chez TraXall Belgium, a approfondi.

Ici aussi, une bonne préparation représente la moitié du travail. Réfléchissez au pourquoi de ce changement. La durabilité est-elle la force motrice et le faisons-nous avec les VE, les PHEV’s ou un mélange des propulsions ? L’avantage économique peut également être un motif de changement, ou peut-être les employés eux-mêmes le demandent-ils. Méfiez-vous des hypes, ne vous contentez pas de copier ce que font les autres !

  • Rendre plus vert, ce n’est pas seulement électrifier; remettez en question chaque déplacement, donnez plus d’importance au télétravail.
  • Élaborer un bon plan de mobilité : analyser ce qui est faisable pour l’organisation, en tenant compte de la localisation, des attentes et des profils des employés
  • Intégrer dans une policy globale la car-policy, la mobility policy, le budget de mobilité, etc