Le succès du fleet dating n’est plus à prouver. Pour cette nouvelle session autour de la gestion de fin de contrat et de tous les éléments connexes à celle-ci, une septantaine de gestionnaires de flotte avaient répondu présents aux deux sessions organisées comme de coutume à Gand et à Limelette.

Pour introduire le sujet, link2fleet avait décidé de donner la parole à ses experts, Daniel Debrouwer et Ward Bosmans (Eurofleet Consult) qui a remis la gestion de fin de contrat dans son contexte et dans l’évolution de notre secteur. « L’arrivée de nouvelles motorisations, le WLTP, les nouvelles normes CO2 imposées aux constructeurs, le dieselgate… on est vraiment au début d’une période de fortes turbulences. Tout cela va impacter la fiscalité et donc les contrats de leasing. »

Nos experts y sont aussi allés de quelques conseils pour aider les gestionnaires de flotte : « Ne vous fiez pas toujours à un montant de loyers bas, car ce sont parfois ceux-là qui donnent lieu à des recalculs plus élevés de fin de contrat. Un loyer bas n’est pas une sécurité à 100%. En moyenne, sur 1.0000 contrats, 800 sont ajustés parce qu’on roule plus ou moins que prévu. Évitez aussi les ruptures de contrats en les reconditionnant et en les adaptant à un nouveau collaborateur. Enfin, en cherchant dès le départ la bonne durée de contrat, vous pouvez réaliser de belles économies sur vos recalculs de fin de contrat. »

En guise de case-study, Engie Fleet a ensuite exposé ses bonnes pratiques en matière de gestion de dégâts et de frais de fin de contrat. Rendez-vous en pages 32 et 33 de ce magazine pour découvrir une présentation complète d’Engie Fleet.

Les travaux de groupe ont ensuite mené à des discussions passionnées et animées entre les participants, et à des questions très pertinentes posées à notre panel d’experts. Voici ci-dessous quelques exemples des questions et réponses qui ont été échangées entre participants et experts.

 

Durée optimale de contrat

L’une d’entre elles concernait par exemple les bons conseils en matière de durée du contrat. « Il n’y a pas de durée optimale par marque », a avoué Arnaud Pirard d’ALD Automotive. « Si un modèle est en fin de vie, il vaut par contre mieux privilégier un cycle plus court, sinon le coût sera plus élevé, car le véhicule va rapidement perdre de sa valeur résiduelle une fois que la nouvelle génération du modèle sera commercialisée. » « Mais l’évolution des valeurs résiduelle n’est pas la même d’une marque à l’autre au moment de la fin de vie», a tenu à ajouter Daniel Debrouwer. « Il ne faut pas mettre toutes les marques dans le même panier. »

 

Matrice VS livre ouvert

Une autre question portait sur l’intérêt d’opter pour la matrice proposée par certains loueurs. « ALD offre gratuitement la matrice à tous ses clients, quelle que soit la taille de leur flotte. C’est la garantie de savoir ce qu’on paie à tout moment. Mais quand un client décide de ne pas demander la matrice, il peut réduire de 3% le montant de ses loyers. » Arnaud Pirard a toutefois rappelé l’intérêt de disposer de la matrice. « Si votre kilométrage risque de varier fortement, elle est nécessaire pour vous éviter les mauvaises surprises. Par contre, si la moyenne de vos collaborateurs est plutôt âgée, si le taux de départ de l’entreprise est faible et si vos travailleurs ne risquent pas de déménager, bref si votre kilométrage reste toujours fixe, alors la matrice n’a pas d’intérêt. »

 

Départ d’un employé

Que faire lorsqu’un employé décide de quitter l’entreprise et que sa voiture n’est plus attribuée ? « Chez Engie Fleet, nous reprenons le véhicule en flotte et le réattribuons ou l’intégrons à notre flotte de voitures de pool », indique Melissa Bonura. « Dans le cas d’une réattribution, nous adaptons le contrat en fonction du nouveau conducteur. » « Dans le cas où la voiture stagne sur votre parking, vous allez gagner de l’argent puisque son kilométrage va rester fixe. Chez ALD, nous proposons une expertise (payante) sur la voiture. On refacture ainsi déjà les dégâts au conducteur sortant et on remet le véhicule à neuf pour le nouveau conducteur », précise Arnaud Pirard qui ajoute qu’il faut aussi faire attention aux véhicules trop « exotiques ». « Il y a chez nous des véhicules dont personne ne veut parce qu’ils sont trop spécifiques ou d’une couleur inhabituelle », intervient Katty Blanckaert de Care4Fleets. « Le risque de perdre de l’argent est important si le véhicule est en début de contrat », poursuit Daniel Debrouwer. « Même si c’est une location, il faut toujours bien réfléchir avant de commander un véhicule. Si vous avez une incertitude par rapport à un collaborateur, privilégiez par exemple une location court-terme qui vous vaudra moins de risques. Cela prend surtout son sens avec la nouvelle génération qui change beaucoup plus rapidement d’emploi. »

 

30% de véhicules sans dégâts

C’est ALD qui annonce ce chiffre. En moyenne, 30% de contrats ne subissent pas de facturation de dégâts à leur échéance, tandis que le coût moyen des dégâts de fin de contrat en Belgique est de 550 €. Mais Katty Blanckaert de Care4Fleets prévient tout de même que tout n’est pas toujours clair dans les règles édictées par la norme Renta. « Nous avons chaque jour des discussions avec des loueurs sur des dégâts qu’eux considèrent comme inacceptables alors qu’ils sont acceptables à nos yeux. » Daniel Debrouwer a aussi indiqué que certains clients se permettent de négocier de ne pas avoir de refacturation de dégâts en fin de contrat. « Pour cela, il faut évidemment mettre en place un contrat-cadre. Le loueur va de toute façon récupérer les montants dans les loyers mensuels. Mais sachez qu’aucun loueur n’est 100% transparent. »
Finalement, c’est Katty Blanckaert qui a signé la conclusion de cette double session très enrichissante : « La meilleure chose que vous ayez à faire pour vous protéger des dégâts de fin de contrat, c’est de responsabiliser vos conducteurs. »

 

Les dates à retenir

Les 22 et 23/11 : Gestion d’une flotte d’utilitaires légers. Augmenter l’efficacité et optimiser les coûts.

 

Les 10 et 11 Janvier 2019 : Changement de la fiscalité automobile en 2020, WLTP : Ce que vous devez absolument savoir avant de commander votre prochain véhicule de société.

Toutes les infos sur nos prochaines sessions de fleet dating sur notre site internet www.fleetdating.be