Renault s’est un jour qualifié de ‘créateur d’automobile’ et dans les années 90, ce n’était pas du tout exagéré. La marque ne manquait pas de créativité. C’est en effet à cette époque que plusieurs modèles iconiques de la marque ont vu le jour parmi lesquels la Twingo, le Scenic ou encore le Kangoo. Le tout premier Kangoo avait un haut potentiel d’attrait et formait avec le Citroën Berlingo la base d’une nouvelle génération de camionnettes compactes. Après plus de 4 millions d’exemplaires écoulés, le nouveau Kangoo, entre-temps arrivé à sa quatrième génération, a l’air moins espiègle mais affiche un côté plus sérieux. Il a énormément évolué en matière de comfort, de finitions, de connectivités et de possibilités de chargement, entre autres grâce à sa carrosserie élargie. À tel point qu’il mérite amplement le titre nouvellement gagné de “Van international de l’année”. Pour cette élection, 24 jurés internationaux ont été sollicités. La Belgique était représentée par Leo Van Hoorick.

 

Découvertes astucieuses

Le Renault Kangoo et le Mercedes Citan ont été développés ensemble, mais il y a quelques différences au-delà des emblèmes de la marque et des garnitures intérieures. Il est également clair que Renault a eu la plus grande part dans le développement. Unique sur le Kangoo, et qui n’est pas disponible sur le Citan, on retrouve ce que le constructeur français appelle “Open Sesame by Renault”. Concrètement, cela signifie qu’il n’y a pas de montant de toit sur le côté droit entre la porte avant et la porte coulissante latérale, ce qui crée une grande ouverture. Cette grande ouverture facilite l’accès latéral à l’espace de chargement, et donc le chargement et le déchargement. Ce système est associé à un dossier rabattable pour le siège droit et à la possibilité de rabattre la moitié de la cloison. Renault suggère également que de cette manière, par exemple sur un marché, il sera plus facile de vendre des objets depuis la voiture. Une autre découverte intelligente est la galerie de toit qui se trouve à l’intérieur de la voiture et à la hauteur du plafond de l’espace de chargement. Il est ainsi possible de transporter des échelles ou d’autres objets longs dans le véhicule sans occuper le plancher de chargement. Avec cette galerie de toit interne, la cargaison est également protégée contre le vol et il n’y a aucun problème pour entrer dans un parking.

 

Différentes versions

Le système ‘Open Sesame by Renault’ est uniquement disponible sur la version longueur normale du Kangoo. La galerie de toit intégrée est également unique au Kangoo. Mercedes met l’accent sur les équipements de sécurité et le système multimédia MBUX.

Comme pour le Citan, une “version longue” du Kangoo est également disponible. Sous le capot des deux modèles frères, on trouve des moteurs Renault.  Les deux constructeurs proposent deux moteurs à essence de 1,3 litre (100 et 130 ch) et trois moteurs diesel de 1,5 litre (75, 95 et 115 ch). Tous les moteurs sont équipés de série d’une boîte de vitesses manuelle à six rapports, tandis que les moteurs diesel et essence les plus puissants peuvent également être associés à une boîte de vitesses à sept rapports à double embrayage.

Tant Mercedes que Renault prévoient une version full électrique pour 2022.

Nissan Townstar

Sans oublier qu’il existe également une version Nissan du Kangoo appelée Townstar. Ce troisième membre de la “famille” ne partage pas le titre d'”International Van Of The Year” car il n’était pas encore disponible en 2021. En attendant, on sait qu’il n’y aura pas de version diesel de la Townstar, mais une version électrique avec un moteur de 90 kW est prévue. En alternative, il existe un moteur à essence 1,3 litre de 130 chevaux.