Il semble que les constructeurs automobiles ont trouvé une nouvelle manière de vendre leurs produits. Ils le font maintenant sous la forme de car-sharing et se positionnent ainsi en acteur de mobilité. A Bruxelles, 2 constructeurs se lancent ainsi dans ce créneau. Il y a Car2go, une joint-venture entre Mercedes et Europcar, et il y a DriveNow, une collaboration entre BMW et Sixt SE. Bruxelles devient ainsi la 10e ville où le service DriveNow est présent.

300 voitures

Avec Bruxelles, DriveNow n’en est pas à son projet pilote. DriveNow est un service d’autopartage international qui met son service à disposition de 600.000 citoyens dans 9 autres grandes villes du monde. C’est déjà le cas de Londres, Berlin et Stockholm. A partir du 6 juillet, DriveNow introduira une flotte de véhicules grâce à laquelle les utilisateurs enregistrés peuvent, lorsque cela leur convient et sans réservation préalable, se déplacer dans et autour de Bruxelles. Tout comme son concurrent Car2go, DriveNow fonctionne selon le système du « free-floating ». Cela signifie que les voitures ne se situent pas dans des emplacements spécifiques. Les voitures peuvent être prises et déposées là où les utilisateurs le souhaitent et selon leurs besoins, dans certaines zones de la ville. A Bruxelles, les différentes zones dans lesquelles les voitures peuvent être trouvées ou laissées représentent une superficie totale de 55 km2. Dans notre capitale, DriveNow mettra à disposition 300 BMW (Série 1 et Série 2 Active Tourer) ainsi que des Mini.

Coûts

Les utilisateurs doivent d’abord s’enregistrer via le site internet de DriveNow. Via leur smartphone et une application, ils peuvent réserver une voiture, la localiser et l’utiliser. Les voitures de DriveNow sont aussi accessibles pour les non-résidents Bruxellois et les navetteurs. L’usage d’une voiture coûte, selon le modèle, 0,33€ (pendant le temps de roulage) et 0,19€ (si la voiture est stationnée durant la période d’usage) par minute. Ce prix comprend le carburant, l’assurance, l’entretien et les coûts de stationnement. Celui qui stationne donc son véhicule dans la zone ‘DriveNow’ de 55 km2 ne doit donc pas s’acquitter d’un ticket de stationnement lorsqu’il parque le véhicule sur une zone publique. L’utilisateur doit évidemment s’assurer qu’il stationne le véhicule de façon légale. Pendant la phase de lancement, les frais d’enregistrement et les premières 20 minutes d’utilisation sont gratuites. Celui qui s’inscrira au-delà de cette période devra payer une cotisation unique de 29€.