Côté pile (bilan routier)

Deux ans après avoir disparu du catalogue Citroën, la C4 a fait son retour fin 2020. La moyenne compacte bien sage s’est transformée en un audacieux crossover. Malgré sa longueur de pas moins de 4,36 mètres, cette C4 repose sur la plateforme CMP de la gamme inférieure, mais avec l’empattement le plus long. Les passagers arrière disposent ainsi d’un bel espace aux jambes. Cependant, avec la ligne de toit plongeante, les adultes de grande taille auront du mal à caser leur tête. Le volume de coffre de 380 litres est moyen pour la catégorie. À l’avant, les occupants peuvent profiter d’un tableau de bord joliment assemblé, mais qui apparaît plutôt sombre et basique, une critique qui vaut aussi pour les instruments numériques. Les espaces de rangement sont nombreux, avec sur certaines versions un tiroir au lieu de la boîte à gants.

Sur la route, la C4 privilégie comme toujours chez Citroën le confort (les amortisseurs à butée hydraulique sont de série sur la plupart des versions), au détriment du dynamisme. Sur les routes sinueuses, la C4 apparaît assez pataude. La direction sur-assistée et indirecte n’aide pas. Les moteurs sont bien connus sur d’autres modèles. Il s’agit du 1.2 PureTech à essence (100, 130 et 155 ch) et du 1.5 Blue HDi (110 et 130 ch). Sur les versions les plus puissantes, l’excellente boîte 8 auto est de la partie.

 

Côté face (fiscalité)

Découvrez la fiscalité de ce modèle via le calculateur d’OTOTO.

Via le lien suivant, il vous suffit d’encoder la région d’immatriculation de votre véhicule et le code postal pour obtenir une fiche fiscale complète.

Galerie photos