Côté pile (bilan routier)

Petit SUV premium, la DS 3 Crossback soigne son look, avec notamment des poignées de porte affleurantes, qui se déploient automatiquement lorsque l’on approche du véhicule. À bord, le style est également soigné, mais les portes étroites ne facilitent pas l’accès à l’arrière, où la visibilité des passagers est par ailleurs mauvaise. Et ne comptez pas sur un toit vitré pour illuminer cet habitacle étriqué; l’option est indisponible.

Cette petite DS est privée d’amortissement piloté, mais présente cependant un excellent confort de suspension. L’insonorisation est également très bonne sur les grands axes. Quant à la tenue de route, elle est efficace et saine, mais on regrette que la direction manque franchement de ressenti.

Sous le capot, à côté de la version électrique traitée par ailleurs, on trouve des moteurs connus, avec en essence l’agréable 3-cylindres 1.2 turbo, disponible ici en versions 100, 130 et même 155 ch. Les deux variantes les plus puissantes s’équipent d’office d’une boîte automatique à 8 rapports qui se révèle assez douce et donc agréable au quotidien. Les gros rouleurs se tourneront vers le Diesel 1.5 BlueHDi de 100 ch en boîte manuelle, ou 130 ch avec la boîte automatique à huit rapports.

 

Côté face (fiscalité)

Découvrez la fiscalité de ce modèle via le calculateur d’OTOTO.

Via le lien suivant, il vous suffit d’encoder la région d’immatriculation de votre véhicule et le code postal pour obtenir une fiche fiscale complète.

Galerie photos