Côté pile (bilan routier)

Lancé en 2017, ce Velar, a un look de concept-car. Techniquement, il repose sur la plateforme de la Jaguar F-Pace. À l’intérieur, l’ambiance est tout aussi moderne que dehors et on remarque notamment la planche de bord pratiquement dénuée du moindre bouton; elle comprend deux écrans centraux. L’habitacle présente une atmosphère à la fois luxueuse et cosy, avec des sièges particulièrement confortables. Par contre, à l’arrière, vu le gabarit de l’engin, on espérait une habitabilité plus généreuse, spécialement en ce qui concerne l’espace pour les pieds, qui s’avère trop limité.

En bon Range Rover, ce Velar est très efficace hors des sentiers battus. Mais c’est surtout le confort qui surprend, grâce à la suspension pneumatique pilotée de série. Sous le capot, le client a le choix entre des blocs 2.0 à 4 cylindres ou 3.0 à 6 cylindres, la plupart disposant d’une micro-hybridation. Une version hybride plug-in est arrivée avec le restylage. Sa batterie de 17,1 kWh autorise jusqu’à 53 km d’autonomie en électrique (norme WLTP). Mais attention : toutes les exécutions ne sont pas fiscalement avantageuses pour les indépendants.

 

Côté face (fiscalité)

Découvrez la fiscalité de ce modèle via le calculateur d’OTOTO.

Via le lien suivant, il vous suffit d’encoder la région d’immatriculation de votre véhicule et le code postal pour obtenir une fiche fiscale complète.

Galerie photos