Côté pile (bilan routier)

L’actuelle Twingo, apparue en 2014, a bénéficié d’un face-lift courant 2019. Il s’agit toujours d’une 5 portes à moteur arrière et roues postérieures motrices, comme ses cousines Smart Fortwo et Forfour qui ont été développées en même temps qu’elle. À 3,60 m, cette Twingo est pour le moins compacte. Son architecture lui ménage un empattement relativement long, qui se traduit par une habitabilité attrayante. Revers de la médaille, le coffre voit sa contenance limitée à 188 l et la banquette ne coulisse pas. L’habitacle donne l’impression de laisser la part trop belle au plastique, mais ses garnissages sont pleins de fraîcheur et on y trouve nombre d’espaces de rangement. Le restylage a remis la connectivité au goût du jour.

Avec son diamètre de braquage incroyablement court, la Twingo est idéale en ville. Mais les avantages s’arrêtent là: le train avant se fait trop léger à vive allure et l’auto se montre si sensible au vent traversier que sa stabilité en ligne droite s’en trouve vite affectée. Au plan mécanique, le 0.9 TCe 93 ch a quitté le catalogue et il ne reste plus que le bloc 1.0 SCe atmosphérique de 65 ch, franchement apathique en dehors de la ville. La récente version électrique (82 ch) est plus performante, mais aussi plus chère.

 

Côté face (fiscalité)

Découvrez la fiscalité de ce modèle via le calculateur d’OTOTO.

Via le lien suivant, il vous suffit d’encoder la région d’immatriculation de votre véhicule et le code postal pour obtenir une fiche fiscale complète.

Galerie photos