Côté pile (bilan routier)

La Zoé, qui date de 2013, bénéficie de constantes améliorations. Elle a eu droit à une importante remise à niveau en 2019 qui lui a apporté, notamment, un tout nouveau tableau de bord. La Zoé est une 5 portes aux lignes spécifiques, bien que reprenant des éléments techniques de la (précédente) Clio. Ses 4 m à peine ne l’empêchent pas d’offrir un espace étonnant. Ses batteries lithium-ion étant logées sous les assises, le coffre se montre plus logeable que celui d’une Clio. Dommage que la qualité de la finition ne soit pas extraordinaire et que la banquette ne brille pas par son confort.

En 2020, Renault a lancé une version R135 qui, grâce à son autonomie théorique de 386 km, permet de traverser la Belgique avec une seule charge de sa batterie de 55 kWh. La R110 reste toutefois au catalogue, et son autonomie atteint même 395 km, mais elle est moins performante: elle signe un 0 à 100 km/h en 11,4 secondes, contre 9,5 à la R135. À l’origine, la Zoé ne pouvait être rechargée que sur une wallbox, mais aujourd’hui, l’opération est aussi possible sur une prise domestique ou une borne triphasée (jusqu’à 22 kW en option). Sur la route, le comportement est agréable et sûr, tandis que l’autonomie théorique s’avère assez facile à reproduire dans les faits.

 

Côté face (fiscalité)

Découvrez la fiscalité de ce modèle via le calculateur d’OTOTO.

Via le lien suivant, il vous suffit d’encoder la région d’immatriculation de votre véhicule et le code postal pour obtenir une fiche fiscale complète.

Galerie photos