Côté pile (bilan routier)

Le plus petit SUV de Skoda a été lancé en 2019. Comme dans tous les produits du groupe Volkswagen, la position de conduite conviendra à toutes et tous. Mais on déplore ici quelques plastiques peu valorisants pour les parties les moins visibles du mobilier. Le modèle se rattrape avec son agréable «Virtual Cockpit» optionnel, qui remplace les classiques cadrans par un écran multifonction sur lequel la carte du GPS peut s’afficher en grand. On apprécie aussi l’ergonomie et l’habitabilité, vraiment très généreuse pour le segment, tant à l’arrière qu’à l’avant. Le coffre est également spacieux (400 l banquette en place), mais la modularité est basique.

Sur la route, ce petit SUV affiche un comportement efficace et sécurisant, mais l’amortissement n’est pas le plus moelleux du segment. À noter qu’une suspension pilotée est proposée en option. Sous le capot, on trouve des moteurs modernes et bien connus au sein du groupe Volkswagen. Mais le Kamiq n’est plus disponible en Diesel. En essence, l’offre débute avec le petit 1.0 turbo à 3 cylindres, qui se décline en versions 95 ou 115 ch. Un cran au-dessus, on trouve le 1.5 turbo à essence de 150 ch. Cette petite Skoda n’est pas proposée en version hybride, mais le constructeur commercialise une variante carburant au gaz naturel (CNG): la 1.0 TGI de 90 ch, dont le coffre et le réservoir d’essence sont cependant rabotés.

 

Côté face (fiscalité)

Découvrez la fiscalité de ce modèle via le calculateur d’OTOTO.

Via le lien suivant, il vous suffit d’encoder la région d’immatriculation de votre véhicule et le code postal pour obtenir une fiche fiscale complète.

Galerie photos