Côté pile (bilan routier)

Le Karoq mesure 4,38 m de long, un gabarit similaire à celui de son cousin de chez Seat: l’Ateca. Les deux modèles reposent sur la même plate-forme. À bord, le Karoq est spacieux et peut disposer d’une banquette arrière coulissante. L’option VarioFlex propose même trois sièges individuels et réglables, qui peuvent carrément être totalement ôtés du véhicule. Le coffre est très généreux, avec 521 litres en configuration 5 places, 1.630 litres lorsque la banquette est rabattue et jusqu’à 1.810 litres quand on enlève les sièges arrière du véhicule. On trouve ici plusieurs petites astuces qui facilitent le quotidien, comme le grattoir intégré à la trappe du réservoir, le parapluie logé dans le tiroir sous le siège du passager avant, la lampe de poche amovible à diodes nichée dans le coffre, la prise 230 V, etc.

Ce Karoq affiche un comportement routier neutre et sécurisant, mais pas très dynamique. Les versions «traction» souffrent de pertes de motricité sur les revêtements humides. Rien à redire, par contre, concernant le confort. Et un amortissement piloté est proposé. Sous le capot, on retrouve les moteurs TSI et TDI du groupe Volkswagen. Seul le Diesel est disponible en traction intégrale.

 

Côté face (fiscalité)

Découvrez la fiscalité de ce modèle via le calculateur d’OTOTO.

Via le lien suivant, il vous suffit d’encoder la région d’immatriculation de votre véhicule et le code postal pour obtenir une fiche fiscale complète.

Galerie photos