« Opel goes electric » : voici le nom de l’événement auquel nous avons assisté à Rüsselsheim, siège de la marque allemande. Et c’est vraiment concret ! Dès 2020, Opel possédera 4 nouveaux véhicules électrifiés dans sa gamme. À Rüsselsheim, la marque a même prévu d’installer 1.300 bornes de recharge : près de la moitié seront publiques et une grande partie sera destinée à la flotte utilisée par les employés. Plus tard, en 2024, chaque Opel aura droit à sa version électrifiée.

Plus sportive

La nouvelle Corsa a beaucoup changé. Sans surprise, la forme n’est pas très éloignée de la nouvelle Peugeot 208 car elles sont cousines. Elle paraît plus grande que l’ancienne génération mais en réalité, elle ne l’est pas tant que ça. Oui, elle est un peu plus longue (4,06m) mais elle est un peu plus étroite. Surtout, la nouvelle Corsa est plus basse de 48 mm sans que cela nuise à la garde au toit. Pour preuve : la position de conduite a été abaissée de 28 mm. Aussi, la distance entre les essieux (l’empattement) a un peu grandi. Bref, la Corsa devrait être bien plus sportive, surtout grâce au régime d’une petite centaine de kg dans ses versions à moteur thermique. Elle utilisera d’ailleurs les moteurs 1.2 essence (75 et 130ch) et 1.5 diesel (100ch) du groupe PSA ainsi que les boîtes manuelle 6 et auto 7 rapports.

330 km pour la Corsa-e

Plus lourde (environ 1.500 kg), la première Corsa 100% électrique permettra de parcourir jusqu’à 330 km en cycle WLTP. Son moteur électrique de 100 kW (136ch) l’enverra de 0 à 100 km/h en 8,1 secondes. Sa batterie de 50 kWh pourra être rechargée, au mieux, à 80% en 30 minutes.

Livrée à partir du printemps 2020, elle sera commercialisée en Belgique dès juillet pour un tarif proche des 29.990 € (prix allemand). À ce prix, Opel promet que la Corsa-e sera très bien équipée. De ce côté, on retient déjà qu’elle sera la première voiture du segment B à proposer (en option) les phares à LED matriciels. Son écran central de 10’’ (option) impressionne également sur le segment.