Dans un communiqué, Opel se réjouit de cette évolution : « L’intégration d’Opel va permettre au Groupe PSA d’atteindre une part de marché d’environ 7% en Europe, le hissant à la place de deuxième constructeur du continent. Notre marque reste indépendante. Avec sa racine allemande, Opel est le parfait complément à l’offre Peugeot, composée de Peugeot, Citroën et DS Automobiles. Dans le cadre du Groupe PSA, nous allons pouvoir encore mieux développer les spécificités des marques ».