Le besoin de 100 000 bornes de recharge publiques offre d’énormes opportunités pour le marché B2B

Avec l’accord du 18 mai sur l’incitation fiscale des voitures de société électriques, le gouvernement fédéral belge a donné le coup d’envoi de la transition du plein d’essence vers la recharge. L’un des gros points noirs est toutefois la disponibilité des bornes de recharge publiques. En effet, un Belge sur deux n’a pas l’espace nécessaire pour installer sa propre borne de recharge et devra donc charger sa voiture au bureau ou dans un lieu public. Optimile estime que pour atteindre l’objectif visé d’un parc de voitures de société 100% électrique d’ici 2026, plus de 100 000 nouvelles bornes de recharge accessibles au public seront nécessaires en Belgique. Optimile est convaincu que le marché B2B jouera un rôle décisif à cet égard. La CEO An De Pauw voit dès lors un rôle important à jouer pour les entreprises, les promoteurs immobiliers, les détaillants, les fournisseurs d’énergie, les distributeurs automobiles et les exploitants d’installations de recharge. Elle estime que sur les 100 000 bornes de recharge publiques nécessaires, plus de la moitié d’entre elles seront installées sur les places de parking des entreprises ou des centres commerciaux.

 

Optimile s’occupe de tout

Grâce à la plateforme cloud d’Optimile, les entreprises peuvent très facilement intégrer la recharge de véhicules électriques dans leur offre globale à leurs clients et collaborateurs. L’application smartphone et la carte de recharge associées leur donnent immédiatement accès à l’un des plus grands réseaux de stations de recharge en Europe, avec plus de 120 000 sites dans 19 pays. En outre, le client peut connecter n’importe quelle autre marque de station de recharge à la plateforme, ce qui permet d’ajouter facilement de nouvelles stations de recharge. Les clients choisissent donc eux-mêmes, en fonction de leurs besoins et souhaits, l’étendue de leur réseau de recharge.

Optimile propose également un service spécifique aux gestionnaires de flotte des entreprises qui souhaitent offrir à leur personnel une mobilité optimale et surtout plus verte. L’app d’Optimile affiche non seulement tous les prix des bornes de recharge accessibles au public mais elle permet également un règlement simple des sessions de recharge publiques, l’indemnisation automatique pour les collaborateurs qui rechargent à domicile et l’offre de bornes de recharge pour les clients et les visiteurs.

Enfin, l’app d’Optimile peut aussi être directement utilisée lors de l’introduction d’un budget mobilité promu par les pouvoirs publics pour le travailleur. Grâce à un calculateur d’itinéraires multimodal intelligent, l’application d’Optimile propose différentes options d’itinéraire, parmi lesquelles des combinaisons de différents modes de transport, par exemple les transports en commun et un vélo partagé. Vous pouvez alors directement acheter les titres de transport à partir de l’app.

 

Extra power, doublement des effectifs

Au cours des prochaines années, Optimile veut se développer considérablement sur le marché e-mobility et vise principalement le marché B2B. Le capital supplémentaire de 8 millions EUR prévu à cet effet provient d’AG, Touring et BNP Paribas Fortis. L’année dernière, l’équipe d’Optimile est passée de 10 à 25 collaborateurs. Optimile souhaite doubler ce chiffre avec 25 experts supplémentaires dans les équipes techniques et commerciales. L’équipe de direction sera également renforcée. Benoît Criel, précédemment actif au sein du département informatique chez BNP Paribas Fortis, a rejoint les rangs le 1er juin en tant que Chief Operations Officer. Dans cette fonction, Benoît Criel rendra compte à la CEO An De Pauw.

 

An De Pauw, CEO d’Optimile :

« Cette injection de capital de nos trois actionnaires confirme la confiance en Optimile et donne à notre équipe un enthousiasme supplémentaire pour miser encore davantage sur les développements les plus innovants. L’investissement arrive au bon moment parce que nous venons d’atteindre une avancée sur le marché des voitures électriques et des solutions de mobilité flexibles. En outre, les constructeurs automobiles, les pouvoirs publics, les développeurs d’infrastructures de recharge et les producteurs de logiciels misent pleinement sur des collaborations durables dans le domaine de l’e-mobility. Ces nouveaux moyens nous permettent de continuer à développer notre plate-forme de mobilité SaaS par le biais de partenariats stratégiques et d’acquérir une position de premier plan sur le marché e-mobility des solutions CaaS (Charging-as-a-Service) et MaaS (Mobility-as-a-Service). »

 

Max Jadot, CEO de BNP Paribas Fortis :

« BNP Paribas Fortis joue un rôle actif dans différents domaines en matière de mobilité plus durable. C’est ce que nous faisons via Arval, avec laquelle nous misons pleinement sur la mobilité électrique dans l’offre de leasing, et depuis l’année dernière, avec une offre intégrée qu’Arval propose en partenariat. Par le biais d’AlphaCredit, nous faisons la promotion d’une mobilité plus durable grâce à des tarifs plus avantageux pour les voitures à faibles émissions et les modes de transport doux, et nous sommes partenaires dans différents projets de mobilité alternative. Bien entendu, nous le faisons également via notre propre banque où nous conseillons quotidiennement les clients particuliers et professionnels dans le cadre de choix importants en matière de mobilité. Il ne faut pas s’étonner que BNP Paribas Fortis apporte son soutien énergique à Optimile. Nous sommes convaincus que l’importance croissante du partage des moyens de transport, la transition vers l’électrification du parc automobile ainsi que le passage à la multimodalité détermineront l’avenir. Optimile joue déjà un rôle important à cet égard via le logiciel mobility-as-a-service et en tant que fournisseur de logiciels pour la mobilité électrique (bornes de recharge et cartes de recharge). Mais “last but not the least”, nous sommes convaincus qu’Optimile possède le talent nécessaire pour proposer dans les mois et années à venir des solutions de mobilité encore plus efficaces et encore plus conviviales qui permettront à la banque de continuer à surprendre positivement ses clients. »

 

Heidi Delobelle, CEO d’AG :

« Les récentes décisions des pouvoirs publics concernant les voitures de société soulignent une fois de plus que le comportement du Belge en matière de mobilité subira des changements drastiques dans les années à venir, surtout en ce qui concerne l’électrification du parc automobile et l’évolution vers des déplacements multimodaux. Dans les deux domaines, l’expertise et la capacité d’innovation d’Optimile peuvent changer la donne. Dans le cadre de sa stratégie produits et de sa stratégie de durabilité, AG veut contribuer à façonner ces développements et soutient dès lors pleinement le potentiel de croissance d’Optimile. En outre, en impliquant dans ces développements une offre d’assurances et de services adaptée et des filiales comme AG Real Estate et Homeras/So Simply, nous pouvons stimuler davantage la mobilité de demain. »

 

Bruno de Thibault, CEO de Touring :

« L’électrification de la mobilité est devenue incontournable dans notre société. Récemment, le gouvernement fédéral a encore décidé que toutes les nouvelles voitures de société devraient être électriques d’ici 2026 afin de rester fiscalement avantageuses. Touring, qui privilégie toujours l’intérêt de l’usager de la route, estime qu’il faut faciliter autant que possible l’utilisation et la recharge de son véhicule électrique par le consommateur.  C’est possible en proposant des plateformes multifonctionnelles. Cela contribuera à déterminer le succès et l’accessibilité de l’électrification de la flotte de véhicules. Touring ne veut pas rater le train en marche. C’est pourquoi nous investissons encore plus dans l’efficacité d’Optimile, qui développe de telles plateformes et commercialise les solutions de mobilité nécessaires. Nous croyons fermement en la créativité, le savoir-faire et l’expertise de l’entreprise pour développer des solutions de mobilité performantes et conviviales. En complément, chez Touring, nous jouerons à l’avenir un rôle important via nos patrouilleurs et notre centrale d’assistance en ce qui concerne le service et l’entretien des bornes de recharge. »