L’année dernière, 11 % des participants travaillaient à domicile. Cette année, 1 900 travailleurs à domicile représentent 14% du nombre de participants. “C’est déjà un bon exercice pour les assouplissements du 1er juillet. Dès cette date, le travail à domicile ne sera plus obligatoire et les employés se rendront à nouveau plus souvent au travail à vélo”, déclare Valentina Cani de Cyclis Bike Lease, initiatrice de #auboulotavelo.

L’association caritative Habbekrats
Les cyclistes et les entreprises participantes ont récolté plus de 21 500 € pour Habbekrats. Cette organisation a créé 10 maisons, réparties dans toute la Flandre, où les enfants et les jeunes défavorisés peuvent se rencontrer. Avec le montant collecté, #auboulotavelo achète des équipements sportifs pour les différents points de rencontre.

Jano Van Den Heede de Habbekrats : “Nous sommes ravis que Cyclis fasse don des recettes de l’action à Habbekrats cette année encore.
Comme l’année dernière, nous avons été agréablement surpris par le grand succès de l’action. Avec le montant collecté cette année, nous voulons acheter des équipements de sport et de jeu pour les jeunes afin de leur donner le plus d’exercice possible. Nous voulons investir dans quelques bons trampolines et un parcours d’escalade dans le jardin de notre camping près de La Roche-en-Ardenne. Notre “Maison de l’aventure” sera ainsi totalement prête à accueillir les 350 enfants qui nous rejoindront cet été.”

Témoignages de cyclistes
Geert Meersman, employé de Sopra Banking Software : “Grâce au Covid, je travaille à domicile et je me déplace en voiture le matin pour garder l’habitude. Une fois de retour au bureau, je fais le trajet Sinaï-Bruxelles à vélo presque tous les jours. C’est 132 kilomètres aller-retour. Je n’utilise pas de vélo électrique, donc je pédale complètement sur mes propres jambes. Se rendre au travail en vélo n’a que des avantages : C’est bon pour votre santé mentale, vous pouvez tout lâcher pendant un moment et vous n’avez pas à gérer le stress de la circulation. Les gens pensent que vous êtes fatigué en arrivant au travail, mais vous avez en fait beaucoup d’énergie. On ne peut en faire l’expérience qu’en l’essayant.”

Alexandre Villez, employé de Braem nv : “Nous avons lancé le projet de location de vélos au travail il y a 3 ans. J’y ai été immédiatement favorable. Je viens de loin, mais lorsque je reviens aux heures de pointe, c’est extrêmement frustrant. Puis je rentre tard à la maison et je n’ai pas envie de faire de l’exercice. J’aime les défis, alors j’ai sauté sur l’occasion. Il y a déjà 46 participants de #auboulotavelo au travail. Si vous partez tôt le matin et que le soleil est de sortie, votre sourire l’accompagne automatiquement. Après une journée de travail chargée, c’est un exutoire très agréable. Chaque jour est une nouvelle aventure.
La suite !”