Avec les grands défis qui se profilent à l’horizon à courte échéance en matière de CO2 et de mobilité, il est grand temps d’investir dans les solutions alternatives à la voiture individuelle à motorisation thermique. Mais il est clair que l’infrastructure reste encore l’un des freins à l’investissement dans l’électromobilité. 

Actif depuis 2004, Powerdale investit fortement en la matière pour trouver les solutions de demain. L’entreprise a donc profité d’un événement ‘Factor 8’ pour dévoiler ce que seront ses futures bornes de recharge. Olivier Piraux, CEO de Nexxtlab a expliqué qu’il faut regarder « au-delà de nos besoins actuels en la matière et trouver des solutions pour régler les soucis rencontrés actuellement par les usagers ». 

La plateforme Nexxtmove va ainsi prochainement subir une refonte pour être encore plus user-friendly, plus sécuritaire et simplifier les process. Parmi les freins actuellement cités par les usagers des bornes de recharge, il y a évidemment le fait que plusieurs réseaux cohabitent avec chacun des cartes d’accès différents. En collaboration avec Wordline, Nexxtlab a donc imagé un terminal de paiement contactless dans le but de réduire la barrière d’usage « car tout le monde dispose d’une carte Visa ou Mastercard ».

Sa société lancera aussi prochainement sur le marché des bornes plus pratiques où le câble sera attenant et protégé des intempéries pour éviter que l’utilisateur se salisse au moment de brancher/débrancher son véhicule.

Nexxtlab travaille aussi au développement de DC chargeur (fast charger) qui permettront de recharger jusqu’à 200 km en une heure ainsi qu’à une nouvelle génération de homecharger beaucoup plus petits et discrets et pouvant être personnalisés.

Bref, les évolutions en la matière sont encore nombreuses.

Qui est l’e-driver belge ?

Mais en attendant, qui sont vraiment les conducteurs belges de voitures électriques ? C’est ce qu’a tenté de savoir MOBI, au travers d’une grande enquête menée en collaboration avec Powerdale. L’enquête a été distribuée via des fleet managers aux employés qui ont déjà une voiture électrique ainsi qu’à des conducteurs de voitures électriques privés. 

279 personnes y ont pris part, 74% roulent avec une voiture électrique, 23% avec une voiture hybride rechargeable.

Parmi les faits marquants qui ressortent de cette enquête, notons que :

– Le top 3 des marques de voitures électriques en Belgique est : Tesla, BMW et Nissan

– 83,5% des voitures électriques en Belgique sont immatriculées au nom d’une société

– Les conducteurs de ces voitures disposent d’un diplôme d’enseignement supérieur, ont une famille, vivent dans une maison 4 façades et sont généralement employés dans des entreprises actives dans les secteurs IT, de l’information et de la communication.

– Les conducteurs de voitures électriques parcourent en moyenne 90,4 km/jour et 84% d’entre-eux l’utilisent au quotidien.

– Dans 69% des cas, il s’agit de la voiture principale du ménage, mais 42% des véhicules sont en circulation depuis moins d’un an.

– 50% des conducteurs de voitures électriques disposent de panneaux photovoltaïques à domicile

– 48% des conducteurs qui disposent d’une voiture de société électrique seraient prêts à acheter la même voiture s’ils devaient choisir une voiture privée

– 64% des conducteurs de voiture électriques sont considérés par leurs proches comme des fans de voiture

– les conducteurs privés ont une meilleure connaissance de la technologie du véhicule et de la recharge que les conducteurs ayant une voiture électrique de société

– le plaisir de conduire ressort comme argument numéro 1 du choix d’une voiture électrique principalement chez les conducteurs entre 25 et 35 ans. Dans la catégorie des plus de 35 ans, c’est surtout l’aspect écologique qui guide ce choix.

Vous vous posez mille questions sur l’électromobilité ? link2fleet organise le 22 novembre prochain une édition de son fleet dating spécifiquement sur ce thème. Nos différents experts prendront le temps de répondre à toutes vos questions.

Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement.