VAB craint que la nouvelle méthode (WLTP) fassent grimper les montants de l’immatriculation des voitures (TMC) et la taxe de roulage annuelle pour les véhicules inscrits en Flandre et a donc fait une simulation (voir ci-dessous). Il en ressort que la BIV des modèles essence va augmenter le plus et que pour certains modèles, elle risque même de doubler.

Le mercredi 23 août, le ministre Tommelein a réagi via son cabinet en annonçant que rien ne changerait fiscalement au 1er septembre. L’administration flamande va continuer à utiliser l’ancien système (NEDC) pour le calcul tant que la législation ne sera pas modifiée. Les conséquences du nouveau test WLTP seront étudiées via des simations à l’automne. De plus, la taxe de roulage flamande et la TMC flamande ont été rendues plus “vertes” durant cette législature. Dans ce nouveau calcul, on ne tient pas seulement compte des émissions de CO2, mais aussi de la norme euro du véhicule et de la puissance fiscale.

Attention! Pour la Wallonie et Bruxelles et pour les véhicules inscrits au nom d’une société de leasing, le nouveau test d’émissions n’aura aucune conséquence directe sur la taxe de roulage et la TMC. En effet, ces deux taxes ne tiennent actuellement pas compte du taux de CO2 du véhicule et est uniquement basée sur la puissance fiscale (CH) et la puissance en Kilowatt.

Reste encore à voir quelle norme d’émissions sera utilisée à l’avenir dans le calcul de l’Avantage de Toute Nature.

Simulation de VAB. Les calculs ci-dessous ne servent que d’exemples:

VAB Test emissions

 

Source VAB