Il est tout aussi important, même pendant cette crise, de pouvoir répondre aux besoins spécifiques et essentiels de nos citoyens : fournir de la nourriture aux familles, aider ceux qui en ont besoin, aller travailler là où le télétravail ne constitue pas une option.

Pour assurer cette nécessaire continuité, nos autorités ont expressément stipulé que nos entreprises peuvent continuer à effectuer des réparations urgentes et des opérations de remorquage sur les véhicules des particuliers et des entreprises. Cela est confirmé par les déclarations du porte-parole du Centre national de crise, Yves Stevens. Ceux qui ont vraiment besoin de prendre la route doivent pouvoir le faire avec un véhicule sûr. Les services d’appui au transport de passagers et à la logistique ont également été explicitement inclus dans la liste des services essentiels.

Traxio, Renta et Febiac tiennent à remercier toutes les entreprises pour les mesures qu’elles ont prises afin de maintenir le parc de véhicules et le fonctionnement de notre société, dans le strict respect des mesures de prévention et de sécurité adoptées par le gouvernement pour protéger chaque citoyen, tant les employés de nos entreprises de mobilité que le client qui a besoin d’être aidé.

Compte tenu des mesures de prévention et de sécurité mises en place, cela nécessite des changements majeurs dans la façon de travailler. Toutes les entreprises de notre secteur n’ont peutêtre pas la capacité technique ou économique de s’y conformer, et beaucoup devront donc demeurer fermées. Mais de nombreuses entreprises mettent également en place une ligne d’urgence/une permanence afin de pouvoir effectuer des interventions urgentes pour ceux qui en ont vraiment besoin.

Les showrooms des véhicules mis en vente resteront, conformément aux mesures en vigueur, obligatoirement fermés. Toutefois, l’industrie demande au gouvernement d’accorder aux clients prioritaires la possibilité de prendre possession de leurs véhicules nécessaires par le biais du service de la livraison au client. Il doit être possible d’assurer la livraison d’une ambulance ; l’ensemble du corps médical qui lutte contre la pandémie doit être en mesure de pouvoir compter sur son véhicule pour assurer ses déplacements essentiels; toute personne qui a besoin temporairement d’une voiture ou d’un véhicule de transport de marchandises pour faire face à cette crise doit pouvoir compter sur une voiture de location.

La fermeture des points de vente et de location et de nombreuses autres entreprises de notre secteur, ainsi que la restriction des services aux interventions urgentes, ont des conséquences graves et potentiellement à long terme pour notre secteur de la mobilité.

Febiac, Traxio et Renta demandent au gouvernement de ne pas fermer les yeux sur les conséquences économiques de cette crise pour nos entreprises. Nous comptons sur les mesures de soutien nécessaires qui aideront nos entreprises à continuer à fournir ces services essentiels et à maintenir ainsi le fonctionnement et la mobilité de notre société, tant pendant cette crise qu’après celle-ci. Bien entendu, nous comprenons et respectons pleinement le fait que la première priorité aujourd’hui soit de fournir la meilleure assistance possible à ceux qui sont malades ou dont un proche est tombé gravement malade