Avec plus de 5 000 scooters partagés sillonnant 30 villes des Pays-Bas, GO Sharing connaît un succès croissant. Et l’entreprise place aujourd’hui 400 scooters électriques partagés à Anvers, auxquels 100 autres viendront s’ajouter à la fin du mois. Pour cela, elle a reçu l’une des trois licences octroyées par la ville pour des scooters partagés.

400 scooters électriques et 100 à venir pour la ville d’Anvers.

 

Disponibles 24h/24 et 7j/7, les scooters électriques sont payés uniquement à l’utilisation. Pas de frais d’inscription ni de « frais de déverrouillage » (unlock fee). Le paiement est possible par Bancontact ou carte de crédit. Le prix de location d’un e-scooter commence à 0,23 €. Quiconque possède un permis de conduire valide et l’application GO Sharing peut faire usage de ces scooters partagés qui roulent à une vitesse maximale de 45 km/h.

GO Sharing applique un système flottant, c’est-à-dire sans emplacements de retrait et de stationnement fixes pour les usagers. Toutefois, l’entreprise sanctionne strictement le parking sauvage afin d’éviter toute nuisance. En outre, vu que le port du casque est obligatoire, chaque scooter est accompagné de deux casques et filets à cheveux. Chaque fois que la batterie d’un scooter est échangée, les casques sont nettoyés et de nouveaux filets sont ajoutés.

Koen Kennis (N-VA), échevin anversois de la Mobilité : « Nous surveillons en permanence notre offre de mobilité partagée et nous l’ajustons au besoin. Nous nous montrons très sélectifs dans le choix des prestataires : ils doivent contribuer à durabiliser la mobilité à Anvers et fournir des services de qualité. Or, je suis fermement convaincu qu’avec ses scooters partagés, GO Sharing remplit ces critères. »

Koen Kennis, échevin de la mobilité d’Anvers a adopté le scooter GO Sharing.