La Nissan Ariya se présente comme le regroupement des atouts forts de la marque :

  • une expertise enviable en matière de voitures électriques avec la Leaf, commercialisée depuis 10 ans et qui a convaincu 500 000 acheteurs dans le monde ;
  • le Qashquai, créateur de tendances en matière de design de crossovers ;
  • le plaisir de conduite ultra-sportif sous la forme de la GT-R.

Nissan affirme que ce design est motivé à la fois par la demande croissante de véhicules électriques (x2 prévus d’ici à la fin 2023), par la popularité des SUV et des crossovers, ainsi que par la pression exercée sur le secteur automobile pour qu’il réduise radicalement les émissions de CO2, lire la contrainte de l’électrification. Avec Ariya, Nissan répond à l’intérêt croissant du public pour les voitures électriques et à l’élargissement rapide de la gamme de modèles sur le marché.

L’Ariya vise les acheteurs du segment premium et les clients fidèles de Nissan, notamment les conducteurs de Leaf qui veulent passer à la vitesse supérieure. Nissan voit 32 % d’acheteurs intéressés par les aspects techniques (“mordus de technologie” et “adeptes précoces”), 44 % de familles sensibilisées à l’écologie et 24 % d’acheteurs du segment premium traditionnel. On s’attend à ce que 80 % des clients d’Ariya fassent le saut en provenance d’une marque concurrente.

Avec Ariya, Nissan répond à l’intérêt croissant du public pour les voitures électriques.

 

Ligne horizontale

La conception du crossover se caractérise par une ligne de ceinture horizontale longue et continue aux 2/3 de la hauteur du corps. Cette ligne se poursuit à l’avant et forme la limite inférieure des phares à LED extrêmement étroits. À l’arrière, la ligne de ceinture devient une ligne de lumières qui embrasse la poupe.

La ligne horizontale est également reprise dans l’habitacle comme ligne de lumière générale. Il change de couleur en fonction du mode de conduite choisi. L’intérieur a l’air bien ordonné grâce au nombre limité de commandes visibles. Ceux de la climatisation sont tactiles, ce qui signifie qu’ils s’allument lorsque l’on touche le panneau de garniture situé au bas du tableau de bord. Il convient également de noter le plancher plat à l’avant et à l’arrière, qui est en partie dû au déplacement de la technologie de chauffage et de refroidissement à l’extérieur de l’habitacle. La console centrale est réglable électriquement en longueur. Il y a deux boîtes à gants.

L’interaction avec le véhicule se fait via les deux écrans de 12,3 pouces. L’écran central est réservé à l’infotainment. Le conducteur peut déplacer les informations de l’affichage central à l’écran principal par simple “glissement”. La commande vocale est également disponible.

La Nissan Ariya mesure 4,6 m de long, 1,85 m de large et 1,66 m de haut. Le coffre modulaire avec plancher de chargement plat offre un volume d’au moins 465 litres.

La première livraison de l’Ariya est prévue pour le premier trimestre de 2022.

 

Propulsion électrique sur mesure

La Nissan Ariya propose un certain nombre de groupes motopropulseurs, bien que l’on ne sache pas encore quelle sera la gamme disponible en Belgique.

  • Le haut de gamme est le sportif “e-4ORCE” avec un double moteur électrique (avant/arrière) et un rapport de poids optimal de 50:50. Cette version au centre de gravité extrêmement bas, grâce à la batterie plate placée dans le plancher de la voiture, peut répartir les forces individuellement par roue et correspond aux performances de la voiture de sport Nissan GT-R. Avec 394 ch, il peut passer de 0 à 100 km/h en 5,1 secondes et atteindre une vitesse de pointe de 200 km/h.
  • La version traction avant fait 8 secondes pour le sprint standard et atteint 160 km/h.
  • Nissan fournit une batterie de 63 et 87 kWh, permettant une autonomie de 360 ou 500 km. La recharge rapide se fait via une connexion standard CCS avec une capacité jusqu’à 130 kW.

L’Ariya propose une foule d’équipements de sécurité dès le niveau de base, dont l’assistant d’angle mort, l’assistant de maintien dans la voie et… le rétroviseur numérique. Il est également prêt pour la conduite autonome de niveau 3, bien qu’on attende toujours l’approbation européenne.

La Nissan Ariya sera disponible à la commande au milieu de cette année. La première livraison des voitures de fabrication japonaise est prévue pour le premier trimestre de 2022.

L’équipement de sécurité est très riche dès le plus bas niveau.