Côté pile (bilan routier)

La Série 2 est en train de devenir une famille protéiforme. D’un côté, nous avons les monospaces Active et Gran Tourer, de l’autre les Coupé et Cabrio. Ces derniers utilisent une plateforme à roues arrière motrices, tandis que les Série 2 à vocation plus familiale sont des tractions qui reprennent l’architecture FAAR des Mini et Série 1 (sans oublier la Zinoro 60H du constructeur chinois Brilliance, partenaire de BMW à travers une synergie). Cette Série 1 existe à présent aussi dans cette version berline, ce qui lui vaut, en recevant la dénomination Gran Coupé, d’intégrer la Série 2. Ça va, vous suivez? La désignation Gran Coupé est du reste un peu usurpée, puisqu’il ne s’agit bien sûr pas d’un vrai coupé, même si la voiture conserve des vitres latérales dépourvues d’encadrement pour justifier son nom… Remarquons au passage que ces vitres ne sont justement pas sans engendrer des bruits aérodynamiques supplémentaires. Quoi qu’il en soit, chaque Série de BMW dispose désormais de sa variante Gran Coupé. Pour les 6 et 8, il s’agit de modèles à 4 portes, alors que la 4 Gran Coupé est une 5 portes. Dans le cas de la 2 Gran Coupé qui nous occupe, une carrosserie 5 portes a également été envisagée, mais elle présentait l’inconvénient d’être moins rigide, ce qui aurait imposé le recours à des renforts structurels qui auraient rendu la voiture trop lourde. La Série 2 Gran Coupé est donc une 4 portes à lunette arrière fixe, affligée d’une ouverture de coffre assez étroite et donc peu pratique.

 

Côté face (fiscalité)

Découvrez la fiscalité de ce modèle via le calculateur d’OTOTO.

Via le lien suivant, il vous suffit d’encoder la région d’immatriculation de votre véhicule et le code postal pour obtenir une fiche fiscale complète.

Galerie photos