Côté pile (bilan routier)

La 2e génération du GLA a été lancée début 2020. À bord, on est assis 14 cm plus haut que dans une Classe A et on domine donc la route. À l’avant, on retrouve la planche de bord de la Classe A, avec ses deux larges écrans multifonction: l’un situé derrière le volant, l’autre au centre de la planche de bord. La finition est de qualité. À l’arrière, l’espace aux jambes est généreux, mais les passagers sont assis fort droits. Et la place centrale est symbolique. Une banquette arrière coulissante (sur 14 cm) est proposée en option. Le dossier de la banquette se replie par ailleurs en trois parties (40/20/40).

Sur la route, le GLA présente un comportement efficace et sain. Le confort est globalement soigné, même si le filtrage aurait pu être meilleur sur les petites irrégularités. Tous les moteurs sont associés à une boîte robotisée à double embrayage, comptant 7 ou 8 rapports selon la version. Les puissances varient de 136 à 188 ch en essence, et de 150 à 190 ch en Diesel. On compte aussi une version hybride plug-in (250 e) de 218 ch, déductible à 100 % pour les indépendants. Mercedes annonce jusqu’à 61 km (WLTP) d’autonomie en électrique. Et la batterie se recharge en courant alternatif (jusqu’à 7,4 kW) ou continu (24 kW).

 

Côté face (fiscalité)

Découvrez la fiscalité de ce modèle via le calculateur d’OTOTO.

Via le lien suivant, il vous suffit d’encoder la région d’immatriculation de votre véhicule et le code postal pour obtenir une fiche fiscale complète.

Galerie photos