Côté pile (bilan routier)

Cette Mégane de 4e génération, lancée à la mi-2016, a bénéficié d’une première remise à niveau en 2020 qui lui apportait un style extérieur retouché, un équipement actualisé et une palette de motorisations remaniée. Longue de 4,36 m et large de 1,81 m, la Mégane apparaît bien posée sur la route. Cette impression est encore renforcée par le style, inspiré de la Clio. À l’intérieur, l’espace disponible se montre correct, sans plus. Et les ouvertures de porte, assez petites à l’arrière, ne facilitent pas trop l’accès à bord. Le coffre atteint 384 l, mais son seuil élevé complique les opérations de (dé)chargement. Au volant, on apprécie la position de conduite, même si les sièges auraient pu offrir davantage de soutien au dos.

Côté châssis, certaines versions sont disponibles avec des roues arrière directrices (4Control). Mais même sans cela, le comportement dynamique est excellent: suffisamment vivant, il s’avère toujours prévisible. Tout au plus la direction manque-t-elle un peu de sens de la communication dans les versions normales. Au sommet de la gamme trône la R.S., dont le 1.8 turbo délivre 300 ch et qui est aussi disponible en version Trophy-R très radicale. Une version hybride plug-in, fiscalement intéressante, arrivera bientôt.

 

Côté face (fiscalité)

Découvrez la fiscalité de ce modèle via le calculateur d’OTOTO.

Via le lien suivant, il vous suffit d’encoder la région d’immatriculation de votre véhicule et le code postal pour obtenir une fiche fiscale complète.

Galerie photos